P1080355.JPG

Luang Prabang - Vang Vieng 130 kilomètres (seulement!) 7h de bus

9h00 - Une nouvelle journée de transport : Une longue route VER-TI-GI-NEUSE, en lacets, nous conduit jusqu’à Vang Vieng. Nous sommes plongés au milieu de paysages somptueux : de hautes falaises calcaires, des rizières et de petits villages isolés. L’impression d’être au bout du monde! La nature nous entoure durant ces 7h de trajets.

16h30 - Terminus du bus à la gare poussiéreuse de Vang Vieng. Comme d’habitude nous allons dénicher notre hôtel à petit prix… Nos sacs sont lourds et nous venons de marcher 2 kms à pied depuis la gare… En bordure de rivière, nous dénichons une guest-house modeste mais avec un sérieux atout : une magnifique vue dégagée sur les falaises et les rizières avec un petit pont en bambou traversant la rivière. Nous avons la salle de bains dans la chambre (pas commune), luxe que nous n’avions pas retrouvé depuis Chiang Mai.

18h00 - Nous avons faim ! Allez hop, au resto !… La ville en elle-même n’a rien de charmant (l’attrait de cette étape réside plutôt dans les paysages et les sites alentours!). Drôle de ville “décalée”, explications : l’attraction phare ici pour de nombreux touristes est le “tubing”, activité qui consiste à descendre la rivière sur une grosse chambre à air. Tout au long du parcours, de petits bars locaux permettent de faire une halte et de se désaltérer en remplissant un “petit seau de plage” rempli d’alcool… Résultat en fin de journée, quelques touristes émmechés déambulent dans les rues entourés de leurs bouées…

Bon, occultons ce défilé de touristes, demain on se fait une grande balade à vélo ou à pied!

22h00 - Nous rentrons à la chambre. Dehors, les sifflements des sauterelles et des grenouilles sont tristement étouffés par le vacarme de 3 discothèques de plein air, situées juste de l’autre côté de la rive. En face de NOTRE paisible balcon ! De jeunes anglais empruntent le petit pont en bambou avec leurs petits seaux d’alcool. Non ! Quel dommage d’assister à une telle cacophonie au milieu d’un cadre aussi idyllique. Non, là l’ambiance festive ne “colle” pas avec le décor (où alors on se fait vieux, ça y est 1 an de plus et on s’est pris une claque!).

Allez, cette nuit on sort les “boules quies” (pas eu besoin depuis Bangkok..). Vivement demain…

Le lendemain matin, nous sommes réveilles par le bruit de la rivière, les falaises au dehors sont invisibles dans la brume épaisse… Tout est calme. Nous partons à pied pour 17 kilomètres à travers la campagne découvrir l’une des nombreuses grottes de Vang Vieng. Nous arrivons à la grotte de Kham Poukham, nous n’avons qu’une seule lampe torche pour nous guider, seuls, dans le labyrinthe de la grotte. Nous nous égarons un peu…Parfois un trou ou deux et quelques frayeurs dans l’obscurité… Visite sympa, au bout d’un moment, nous rebroussons chemin…(il ne faudrait pas que notre unique lampe torche nous lâche!).

Nous louons un VTT pour le jour suivant et parcourons les autres villages et grottes alentours…(37 kilomètres). Au retour, nous nous rapprochons de la rivière et tombons par hasard sur le 1er stop de “tubing”… Musique à gogo, bouées et alcools. Les voilà ces joyeux fêtards qui nous réveillent la nuit :) !!!! 

P1080419.JPG

A propos de fête, nous pensons bien évidemment à vous tous, famille et amis et vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année ! Pour nous, ce sera ici; au Laos, nous ne savons pas encore où exactement…

P1080184.JPG

Photo ci-dessus : Vue depuis l’hôtel à Vang Vieng

Entrée d’une grotte : 10 000 kips

Hôtel Orange : 40 000 kips